José le Dentu, vous le connaissez ?  J'ai aperçu son nom dans la dernière revue de notre fédération belge.
Moi en tout cas oui : mon premier livre de bridge était de lui : "Bridge  Facile". Dans ce livre, Grand Chelem enseigne à Candide les notions de base, et même plus, de ce sport cérébral passionnant !
 
Je viens de m'y replonger, et je ne peux résister à la tentation de vous parler d'un type de donne qu'on jouait jadis, et dont parfois on reparle, lorsqu'on découvre dans sa main, une longueur inhabituelle, style dix cartes ou plus de la même couleur !
 
Il s'agit du (ou de la) goulasch (ou goulash !) : grosso modo, en partie "libre" (donc à la maison, avec vos amis bridgeurs), si la manche n'est pas annoncée ou une partielle contrée, on ne joue pas la donne et on distribue les cartes en "goulash" : les quatre mains, triées par les quatre joueurs sont placées l'une sur l'autre, on coupe le tas et le donneur distribue les cartes deux fois par tranche de cinq, puis une tranche de trois.
Inutile de vous dire que cela donne lieu à des mains aux distributions tout à fait inhabituelles et, d'ailleurs, à l'époque où cela se jouait, les joueurs adoptaient un système d'ouverture spécifique à ce genre de situation !
 
Voici la donne proposée par José Le Dentu, à la page 413 de son livre (édition de 1970 !) :
 
                                                     Nord
                                                            ♠  5 3
                                                              -
                                                            ♦  A R D V 10 8 6
                                                            ♣  8 6 4 2
                              Ouest                                                   Est
                              ♠  -                                                       ♠  V 9 7 6 4
                              ♥  A R D V 10 9 8 7 5 4 3                        6 2
                              ♦  7 3                                                    ♦  9 4 2
                              ♣  -                                                       ♣  7 5 3

                                                            Sud

                                                             ♠  A R D 10 8 2
                                                             ♥  -
                                                             ♦  5
                                                             ♣  A R D V 10 9
 
Oui d'accord, la main d'Ouest n'a qu'une chance sur neuf millions de se produire, mais n'oubliez pas, c'est un goulash !
Sud donneur ouvrit de 2♠ forcing de manche demandant à Nord de nommer ses As (système spécial goulash !).
Ouest bondit à 5, mais Nord nullement découragé, annonça 6, suivi, dans le silence d'Est de 6♠. Ouest se sacrifia à 7 mais Sud annonca le grand chelem ♠. Est contra - il n'aurait pas du, n'est-ce pas ... - montrant manifestement sa longueur cinquième à l'atout !
A présent à vous, sur l'entame de l'As de d'Ouest, et sachant tout cela cher-ère lecteur-trice, de vous remuer les méninges et de réaliser votre contrat !
La solution sera publiée dans le prochain hebdobridge mais d'ici là, je parie que vous aurez trouvé comment faire, surtout que vous voyez les quatre mains !
 

1. Miniature

William H. Whitfeld avait 29 ans lorsqu'il publie cette première "miniature", un problème à quatre jeux. A l'époque, il donna du fil à retordre à pas mal de ses contemporains. Le prix proposé pour qui trouverait la solution revint au docteur B.F. Crummer, d'Omaha dans le Nebraska, USA.


Saurez vous en faire autant ?


Voici l'énoncé : contrat 4.
Assis en Sud, vous êtes en main, en fin de coup, et il vous faut réaliser toutes les levées restantes.
Est et Ouest sont des fakirs comme vous (vous voyez les quatre mains) et vont tout faire pour vous en empêcher !

Comment réalisez-vous toutes les levées, contre toute défense ?
(ne gardez pas tout de suite la solution en fin de cet article !)

                                                           Nord
                                                            ♠  -
                                                             8 7
                                                              V 5
                                                            ♣  A 2
                              Ouest                                                   Est
                              ♠  D 7                                                    ♠  V 6
                                -                                                        ♥  -
                                D 7                                                    ♦  10 8 6
                              ♣  V 3                                                   ♣  8
                                                            Sud
                                                             ♠  10 9
                                                             ♥  -
                                                                A R 9
                                                             ♣  10
 
2. Points d'honneur pour un grand chelem à la couleur
On vous a appris qu'il faut en principe dans votre camp 37H pour annoncer un grand chelem à Sans-Atout.
Et autant de HLD à la couleur.
Si je vous demande de "construire" une donne avec un minimum de H (points d'honneur) pour un grand chelem à la couleur (disons à ♠), vous allez bien sûr vous octroyer les treize ♠ du jeu, soit 10H. Mais est-ce le minimum ?
Et bien non : solution plus bas.
 
1. Miniature
Si vous avez trouvé, chapeau !
Il faut jouer Aet débloquer le Valet du mort.
Ensuite 9♠ coupé au mort.
Atout du mort, défausse du 10♣ et Ouest doit défausser sa Dame de ♠ (vérifiez pourquoi !)
Et à présent As de ♣ : Est est squeezé ♠ -
 
2. Points d'honneur
Voici une donne d'enfer ou le camp Est/Ouest joue et gagne le contrat de 7♠ avec seulement 5H dans la ligne !
A cartes ouvertes, il y a bien sûr, non vulnérable, une parade pour le camp Nord/Sud : annoncer 7SA, pour six chutes... c'est un peu moins cher que le chelem ♠ ...
 
                                                           Nord
                                                            ♠  R
                                                             A R D 9
                                                              A R D V 10 9
                                                            ♣  A R
                              Ouest                                                   Est
                              ♠  10 9 8 7 6                                           ♠  A V 5 4 3 2
                                -                                                        ♥  10 6 5 4 3 2
                                -                                                        ♦   2
                              ♣  9 8 7 6 5 4 3 2                                    ♣   -
                                                            Sud
                                                             ♠  D
                                                             ♥  V 8 7
                                                                8 7 6 5 4 3
                                                             ♣  D V 10
 

Voici une donne qui me paraît intéressante. Elle fût jouée ce mercredi 4 novembre 2020 au matin, dans un petit match par quatre sans prétention, avec quelques joueurs de notre club.

Donne n° 3
Sud donneur, Est/Ouest vulnérables
  Sud                                            Nord
   ♠  A D V 8 7 5                              ♠  9 6 3
    A D 7 6 5                                   3
    R                                               A V 7 5
   ♣  A                                            ♣  R D V 10 8
 

Vous vous reporterez à la page 34 du SEF, dont tous les assidus parmi nos membres ont reçu un exemplaire lors de la fête du mois de mars, il y a deux ans !

Avec cette main, on ouvre de 2♣  et sur la réponse relai de 2, on dit 4, montrant ainsi un bicolore 6♠ - 5 de trois perdantes !
On arrive alors facilement au petit chelem ♠.
 
A présent, le jeu de la carte sur entame du 6
On ne voit pas comment on pourrait chuter, avec ces magnifiques ♣ du mort, et pourtant aux deux tables le contrat chuta !
L'entame est prise en Sud par le Roi sec.
Débloquage ♣, tout le monde suit.
As de  et coupé en Nord.
Roi de ♣, mais Est coupe du 2♠ ! On surcoupe du 5.
Il faut à présent espérer les distribués 4-3 : coupé, ouf tout le monde suit, mais le Roi est encore dehors !
♣ encore et encore, tant qu'Est ne coupe pas. Il coupe directement du 4, surcoupe du 7.
Faisons le point : il reste deux atouts dehors, le 10 et le Roi, et le Roi de est maître dehors.
On pourrait tirer l'As d'atout en espérant faire tomber les deux atouts adverses, ou au moins le Roi.
Puis donner le Roi de   et faire ensuite la Dame...
Mais il y a bien mieux : insister encore à   ! S'il est coupé, on ira chercher le dernier atout et notre Dame de est bonne en fin de coup, et si pas coupé, la défense fera encore un atout si les atouts restants sont dans la même main, aussi non, on fait +1 !
 
Les quatre mains :
 
                                                           Nord
                                                            ♠  9 6 3
                                                             3
                                                              A V 7 5
                                                            ♣  R D V 10 8
                              Ouest                                                   Est
                              ♠  10                                                     ♠  R 4 2
                                R 9 8 4                                              ♥  V 10 2
                                6 4                                                    ♦  D 10 9 8 3 2
                              ♣  9 7 5 4 3 2                                        ♣  6
                                                            Sud
                                                             ♠  A D V 8 7 5
                                                             ♥  A D 7 6 5
                                                               R
                                                             ♣  A
C’était un sept insignifiant,
Enfant unique en sa couleur,
Un simple petit sept de Cœur,
Qui regardait jouer les grands.
 
Quand fut parti le Pique maître,
Il mit son nez à la fenêtre
Et regarda sur le tapis
Un cousin huit se faire Hara-kiri.
 
Sitôt que parut l’équipage
Au roi de Trèfle son ami,
Il joua le rôle du page
Et son épouse il avertit.
 
Quand pour l’armée des gros Carreaux,
Son aîné se mit en guerre,
Il eut alors le cœur bien gros :
Il n’aimait pas les militaires !
 
Une bataille épouvantable
Enleva aux alliés leurs têtes
Et bientôt, il vit sur la table
Avancer les points de la défaite…
 
Au dernier coup de l’ennemi,
Qui préparait son écritoire,
Il risqua tout seul son va-tout,
Et stoppant net le dernier pli,
Il s’appropria la victoire !
…C’était un petit sept d’atout…
 
(de André Lefèvre)
Une dame, épouse de bridgeur, va visiter une voyante, car elle a quelques doutes sur les occupations vespérales de son mari.
Devant la boule de cristal, Madame demande à la voyante : "Que fais mon mari ?"
"Il est en train de jouer au cartes.... au bridge plus précisément". Puis après un temps : "Je le vois assis en face d'une charmante personne."
Madame : "J'en étais sûre."
Puis après un autre court temps de concentration, la voyante : "Votre mari va être mort…."
Elle : "Est-ce que je serais acquittée ?"
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Qu'est-ce qu'un bridgeur ?
C'est un petit génie,
Qui joue avec un imbécile,
Contre deux tricheurs !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -