Tournoi par paires

Pour terminer à propos des tournois par paires, cette remarque importante : chaque donne de votre tournoi a le même "poids" par rapport aux autres.
Je veux dire par ceci que si par exemple votre tournoi se déroule en 25 donnes, chaque donne contribue pour maximum 4 % (100 / 4,  en cas de "top") à votre résultat final.
Et donc, se "ramasser" quelques zéros n'est pas en soi très grave, et ne vous plonge pas nécessairement dans les abîmes des dernières places.
En supposant par exemple que sur ces 25 donnes, vous avez fait trois zéros et tout le reste à 50 %, votre score final sera de 46 % : vous avez perdu 2 % (la moitié de la "moyenne") par donne.
 
Il en est tout autrement des ...

 

Tournoi par quatre

 

On passe ensuite à la seconde mi-temps, où les paires de l'équipe B s'intervertiront entre les deux salles, les paires de l'équipe A restant en place (même direction : A reste N/S en salle ouverte, et E/O en salle fermée) et où on jouera les donnes 13 à 24.

A la fin de la deuxième mi-temps, on comparer les résultats, donne par donne.
Si par exemple dans la première salle, la paire A1, pour la donne n°1 a réussi 3SA et que dans l'autre salle la paire B1 a malheureusement chuté 3SA de une levée, l'équipe A marque 400 points dans la première salle ... et aussi 50 points dans l'autre (une chute non contrée non vulnérable).
Le bilan pour cette donne est donc de 450 points en faveur de l'équipe A.
Deuxième exemple, donne n°2, la paire B1 réussi 4 Coeurs juste fait, et la paire A2, dans l'autre salle, réussi 4 Coeurs avec une levée supplémentaire.
Le bilan est donc en faveur de l'équipe A : 30 points (de mieux).

En tournoi par paires, si une paire fait une levée de mieux qu'à toutes les autres tables pour une donne, elle s'octroit un "top".
En tournoi par quatre (en carré comme on dit aussi), ce n'est pas une catastrophe.
Pourquoi ?
Parce que ces points de bridge sont directement convertis en points "IMP" (International Match Points), suivant la grille que voici :
 
 0-10         0    270-310   7  
 900-1090      14  
 2500-2990    21 
20-40  1  320-360   8
 1100-1290  15  3000-3490  22
50-80  2  370-420   9  1300-1490  16  3500-3990  23
90-120  3  430-490  10  1500-1740  17  4000 et +   24
130-160  4  500-590  11  1750-1990  18    
170-210  5  600-740  12  2000-2240  19    
220-260  6  750-890    13  2250-2490  20    

Explication : pour une donne, le gain de l'équipe qui "remporte" cette donne est converti via ce tableau : les nombres en gras sont les IMP; ainsi, dans notre premier exemple, l'équipe A ayant remporté 450 points reçoit donc 10 IMP (fourchette entre 430 et 490), alors que dans le deuxième exemple, l'équipe A, qui a 30 points de bridge, ne reçoit que 1 IMP.

On constate donc que :

  • Une petite différence entre les résultats d'une donne dans les deux salles, typiquement une levée de mieux, ou un contrat à 3SA réussi dans une salle alors que dans l'autre salle la paire est allé au contrat de 4 Coeurs, réussi, rapport très peu, voir rien du tout (10 points de bridge = 0 IMP).
  • Par contre, rater une manche ou empailler un chelem d'un côté et pas de l'autre, là ça rapporte beaucoup : 10 IMP dans notre exemple.
  • Les IMP qu'on gagne ou qu'on perd d'une donne à l'autre, pouvant fortement varier, le "poids" d'une donne peut être quasi nul ou, au contraire, considérable : par exemple, un petit chelem Pique annoncé et réussi, vulnérables, dans une salle, mais pas annoncé dans l'autre (4 Piques + 2), rapporte très exactement 15 IMP à l'équipe qui a annnoncé ce chelem ! Une petite catastrophe, qu'il sera difficile à rattraper, vu que les petites différences d'une salle à l'autre ne rapportent quasi rien.

Contrairement au tournoi par paires, il ne faut donc pas prendre le risque, même faible, de chuter une manche en adoptant un plan de jeu qui permet, parfois, de faire une levée de mieux : le risque n'en vaut pas la chandelle, puisque la levée de mieux va rapporter, si elle est faite, 1 IMP, alors que la chute de ce contrat "pousse-carton" va rapporter une dizaine de points IMP aux adversaires !

Lors des enchères, en tournoi en carré, il n'est nul besoin d'être aussi agressif qu'en tournoi par paires : une chute de plus, pour "eux", ça ne rapporte pas grand chose.

 

Vous jouez régulièrement dans votre club de bridge favori (le CBWSL, je l'espère !), toutes les semaines ?

Tournoi par paires

Le tournoi qui y est proposé est un tournoi par paires. Lorsqu'il y a suffisamment de paires, vous faites partie du champ Nord/Sud (ou Est/Ouest) pour toute la durée du tournoi (mouvement Mitchell). Le classement général (il y a en fait deux classements, un pour le champ Nord/Sud et un pour le champ Est/Ouest) se fait en points de match dont voici la façon de le calculer, sur base d'un exemple.

Supposons qu'il y ait 8 tables. Nous jouons alors un "Mitchell" de 7 tours de 4 donnes. Pour chacune des 28 donnes, on calcule les points (de match) de la façon suivante : tout d'abord on définit le top comme étant le nombre de fois que la donne est jouée moins un, le tout multiplié par deux. Dans notre exemple, le top est donc à 14 (2 * (8 - 1)). La paire qui a fait le plus de points sur la donne remporte le top. La seconde, le top moins deux, puis le top moins quatre, puis moins six etc... En cas d'exaequo, on additionne les points et on divise par le nombre d'exaequo : si par exemple il y a deux résultats identiques (en points de bridge) à la troisième place, on additionne les points de match des troisième et quatrième et on divise par deux. Dans notre exemple, cela donne (10 + 8) / 2 = 9. Ce nombre est toujours un nombre entier (je peux fournir la démonstration si nécessaire !).

Enfin, on divise ces points par le top, et on l'exprime en pourcentage. Le top est donc converti en 100 % etc...

Le classement général se fait en totalisant les pourcentages par paires et en divisant par le nombre de donnes.

En pratique, en tournoi par paires, la stratégie à adopter est de prendre de petits risques pour essayer d'améliorer son pourcentage, d'être plus agressif pour, par exemple chuter de deux levées, même vulnérables, en compétitif contre une paire qui a une manche à jouer, vulnérable aussi, par exemple.

Ainsi si vous êtes à la tête du contrat de 3 Sans-Atout "sur table", mais qu'il est possible de réaliser, avec un petit risque de chuter, une levée supplémentaire, il est conseillé de le faire, car cela peut rapporter un "top", ou plutôt un "zéro" si vous êtes le seul à ne pas le tenter, alors que c'est, comme on dit, dans les cartes.

Autre exemple, non vulnérables contre vulnérables, n'hésitez pas à pousser vos enchères à 4 Piques, si vous estimez que les adversaires ont un contrat à 4 Coeurs "pousse-carton" : même contrés, et même si vous chutez de trois levées, les adversaires n'encaissent que 500 points au lieu de 620. Petite différence de 120 points, mais qui peut être une grande différence en points de match.
En effet, si la majorité des paires de votre champ a, aux autres tables, annoncé 4 Piques, contré, non vulnérables, trois chutes, mais que vous avez laissez les adversaires réaliser leur contrat de 4 Coeurs vulnérables, vous encaisserez en points de match pas loin d'un zéro, vu que vos adversaires inscrivent 620 points dans leur colonne à votre table, contre seulement 500 aux autres.

En d'autres mots, en tournoi par paires, une petite différence à la marque pour avoir de lourdes conséquences en points de match.
 
Et les match par quatre, me demanderez-vous, de quoi s'agit-il ?
Patience, ce sera l'objet du prochain hebdobridge !

 

 

Monsieur le commissaire,

Suite à la plainte déposée concernant le club des Sables d'Olonne, je peux vous confirmer qu'il se passe la même chose au Club de La Rochelle !

Je peux en témoigner pour avoir vu des dizaines de personnes se rendre dans ce club , avec un partenaire, et ce presque tous les jours voire même le soir ! Pour rester anonymes ils ont denuméros , et  dernièrement certains portaient des masques (13 avril 2020) !

Tout comme aux Sables je me demande ce qui se trafique à l'intérieur, je crois qu'ils détiennent aussi deux mineures, qu'ils doivent "les affranchir", certains parlent de Forcing !

Effectivement ça parle régulièrement de passe, et que ça peut coûter très cher, car certains sont vulnérables, mais ils doivent sélectionner entre ceux  qui ont une belle couleur et ceux sans atout particulier.

De plus un pervers leur demandent régulièrement de changer de position, de sauter, il fait monter et descendre les paires !

D'autres sournois se vantent d'avoir une belle longue, ou une belle ouverture, et de  devoir monter sur la Dame, même si elle est sèche !

En plus de ce trafic de mineures, je crois qu'il y a de la drogue : on entend souvent qu'il faut faire un coup a Blanc, et "Pique, Pique", certains doivent se trouver mal, car ils sont en zone de réveil, et demande soutien  à leur partenaire .

Pire encore il doit y avoir des Morts, car combien de  fois j'ai entendu "d'étaler le mort sur le tapis" et d'autres de confirmer que "le Mort est Mort" !

Je ne veux pas faire de délation mais je peux vous dire qu'il y a :  2 Forts, une qui s'appelle Joséphine, un Mickael, un Rudy, un Baron , 2 faibles et surtout 2 Polonais.

Cela ne doit pas plaire a tous, car certains sont Contre, ils Alertent, ou disent Stop, qu'il y a du  Forcing.

Mais depuis deux semaines il n'y plus personne, c'est bizarre, je les ai entendu parler de défausse  à l'italienne , voire meme du Texas, ils ont du partir en voyage , faire leur cochonneries ailleurs !

Merci de votre compréhension 

La pandémie du coronavirus COVID-19 qui sévit pour le moment a des conséquences fâcheuses dans toutes nos activités humaines.

Et aussi sur nos tournois de bridge hebdomadaire qui sont à présent tous à l'arrêt, et ce pour encore plusieurs longues semaines.

Il y a cependant plusieurs alternatives qui permettent de continuer à jouer : Funbridge, BBO. Bien sûr ces formules ne remplacent pas le contact humain, mais ce dernier est actuellement proscrit.

Je vous expose en quelques lignes la "formule" "Bridge Base Online" (BBO).

BBO est une application Internet qui vous permet de jouer "en ligne" avec d'autres joueurs, des robots (ça c'est pas pour moi), vos amis bridgeurs etc...
Le "système" s'occupe de distribuer aléatoirement les cartes et vous ... jouez, confortablement assis devant votre ordinateur.
Avant tout, vous devez vous inscrire sur le site https://www.bridgebase.com/v3/
Le bouton "Devenez membre (gratuitement !)" est là pour cela. Durant l'inscription, n'encodez rien dans le champ "Numéro ACBL" et surtout, vérifiez que le pseudo que vous choisissez est bien accepté (indication "Disponible" à droite du champ). Sans cela, le bouton "S'inscrire" restera désespérément inaccessible.
Une fois inscrit, vous pourrez vous connecter via le bouton prévu à cet effet, après avoir confirmé le tout suite au courriel que BBO vous enverra.
 
Vous pouvez alors découvrir par vous même toute les possibilités du site. Cependant, dans un premier temps, faites confiance à vos amis et aux autres membres qui connaissent les rouages des tournois sur BBO et suivez leurs instructions.
 
Un point important pour les tournois que vous allez jouer est le comptage des points. Il existe en effet le comptage en points de match par paire, celui que vous jouez régulièrement à votre club, et les points IMP; ceux-ci sont réservés aux compétitions.
 
Je détaillerai ces deux façons de compter dans les prochains hebdobridges.
Bonne chance avec BBO !
 
Aux membres du CBWSL : si vous vous inscrivez sur BBO, communiquez-le nous (cbwsl2018@proximus.be) afin que nous l'encodions dans notre base de données des membres du club.
 
Mode d'emploi BBO : cliquez-ici !
Il est utile de rappeler de temps à autre quelques points du règlement du bridge.
Surtout quand une "infraction" à l'une ou l'autre de ces règles peut entraîner des problèmes ... aux tables suivantes !
Et surtout aussi parce qu'il semble que certains, chez nous, et je m'excuse d'avance de l'expression, "s'en foutent royalement, du règlement".
Notre source est le Code de bridge international,édition 2017, traduit par la Fédération Française de Bridge.
 

1. Position de l'étui (loi 7.A page 19)

"Quand un étui doit être joué, il est placé au centre de la table et doit y rester, correctement orienté, jusqu’à ce que le jeu soit terminé."

Quoi de plus normal, pour s'assurer que, une fois la donne terminée, les cartes soient correctement replacées dans l'étui !
En plus cela permet à chaque joueur de se rappeler durant le jeu de la carte, qui était le donneur et la vulnérabilité des deux camps.

 

2. Les déclarations avant l'entame (annexe 1.4, page 98)

"Quand les annonces sont terminées, toutes les déclarations doivent rester sur la table jusqu’à ce que les demandes d’explication de l’un ou l’autre joueur soient terminées. Dès que le joueur qui doit entamer retourne son entame face visible, les cartons d’annonces sont replacés dans leur boîte respective."

C'est la règle la moins observée chez nous !
Est-ce parce que ce point fait partie d'une annexe française au règlement international ?
Dernier paragraphe du "Code" ?
Bien sûr que non, puisque la grande majorité d'entre vous n'ont jamais ne fussent que feuilleté le "Code".
Vous devriez, cependant !
Quelle est la difficulté de beaucoup au club de respecter cette règle de courtoisie, qui permet à chacun de se remémorer l'ensemble des enchères ?
Pour info, "toutes les déclarations", cela veut dire les enchères, et les "passe", "contre" et "surcontre" ! (le saviez-vous ?)
 

3. Agrément sur le résultat du jeu (loi 65.D page  60)

"Un joueur ne devrait pas modifier l’ordre de ses cartes jouées avant que le nombre de levées gagnées par chaque camp n’ait été agréé. Un joueur qui ne se conforme pas aux dispositions de cette Loi compromet son droit : (1) de réclamer le gain de levées contestées ou (2) de revendiquer ou contester une renonce."

Comme pour les règles mentionnées ci-dessus, ou est la difficulté de l'appliquer ?
N'oubliez cependant pas qu'en cas de litige, il est obligatoire d'appeler l'arbitre : cela évite des discussions toujours source de distraction pour les tables avoisinantes et aussi que le ton monte inutilement à la table concernée.
 

4. Retirer les cartes de l'étui (loi 7.B page 19)

"(1) Chaque joueur prend la main dans la poche correspondant à son orientation. (2) Chaque joueur compte ses cartes faces cachées pour s’assurer qu’il en a bien treize..."

Le non-comptage des cartes prises dans l'étui, et la constatation ultérieure que la main ne contient pas treize cartes, expose les joueurs concernés à des pénalités.
Ce comptage doit devenir un automatisme, ce qui ne semble pas être le cas chez nous !
 

5. Remettre les cartes dans l'étui (loi 7.C.1 et 2 page 20)

"Le jeu de la carte terminé, chaque joueur remet ses treize cartes (qu’il devrait auparavant mélanger) dans la poche correspondant à son orientation. Aucune carte ne doit plus être sortie de l’étui sauf en présence de l’arbitre ou d’un membre de chaque camp."

C'est la seule façon de s'assurer que, par exemple, la main de Nord soit bien remise dans l'étui correctement, etc...
Jeudi 30 janvier 2020, la donne n° 18 (Est donneur, Nord/Sud vulnérables) arrive à notre table (ceux qui reçoivent les résultats dans leur boîte de courriel électronique, ou qui utilise l'appli Bridgemate sur leur smartphone peuvent aisément la retrouver).
Une fois jouée, nous constatons (le bridgemate indique "entame ou déclarant incorrect") que la main de Nord est en Sud et vice-versa !
Or la main (la bonne) de Nord était la suivante : ♠ AD10987532  A6 ♦ 4 ♣ A 
Inutile de dire que, comme nous avons joué cette donne avec les cartes mal placées, et que nous avons donc du l'annuler à notre table, notre frustration était grande !
Consultant la paire Nord/Sud qui avait joué la donne le tour d'avant, étonnement de leur part à ce sujet ! Or manifestement, puisque les cartes d'Est et Ouest étaient correctement placées dans l'étui, Nord et Sud se sont échangés leurs cartes et ont mal replacé celles-ci dans l'étui.
Le comité a décidé, dans ces circonstances inacceptables, d'attribuer un score ajusté aux fautifs, au pire un zéro pointé.
N'oubliez pas que le règlement précise que c'est la paire Nord/Sud qui est responsable des étuis joués à sa table.