Vous avez sans doute adopté, sur l'ouverture adverse de 1 Sans-Atout, des enchères d'intervention.

Il existe plusieurs systèmes conventionnels dont (liste non-exhaustive) :

  • Le Landy
  • Le Brozel
  • Le Multi-Landy
  • Le Cappelletti
  • Le DONT (Disturbing Opponent No Trump)
  • Le système génial inventé par votre paire !

Le plus complet, d'après la littérature à ce sujet, semble être le Multi-Landy.

Je pensais que les "Multi" étaient des enchères pouvant avoir plusieurs significations, précisées au tour suivant, comme par exemple l'ouverture de 2 Carreau-Multi, qui peut signifier soit l'ouverture classique du 2 forcing manche, soit une main qu'on ouvrirait en barrage au niveau de 2 en majeure.

Ce n'est pas le cas ici : ce "multi", s'est simplement (façon de parler !) un "package" qui contient le Landy classique, et encore plus.
Voici donc les interventions conventionnelles, sur l'ouverture de 1SA, du Multi-Landy (https://bridgez.forumactif.com/t71-multi-landy). Il est existe bien évidemment des variantes de ce que je vous détaille ci-dessous :

Contre         Punitif
2♣               Landy (bicolore 5-4 majeures)
2♦               Unicolore (6+ cartes) majeur > relais 2 obligatoire
2/♠            Muiderberg : 5 cartes dans /♠, une mineure de 4 cartes
2SA            Bicolore 5-5 mineur
3♣/           Unicolore (6+ cartes) à ♣/

Et voici les réponses du partenaire de l'intervenant :

Sur 2♣ : on répond sa meilleure majeure ou 2 en cas d'égalité.

Sur 2  : relais obligatoire à 2, ou 2♠ si on est prêt à jouer un contrat plus élevé en .

Sur 2/♠ : en général, passer. Dire 2SA pour demander la mineure du partenaire. Une nouvelle couleur est 6ième et un soutien est une proposition de manche.

Sur 2SA : le partenaire annonce sa meilleure mineure.

Sur Contre : passer sauf avec une main très faible (4H maximum), auquel cas nommer une couleur de 5 cartes. Passer de toute façon avec une main très faible régulière. Moralité : l'intervenant ne devrait pas Contrer avec une main de 18H ou plus, car alors le partenaire sera très certainement faible et... risque d'enchérir !

 

 

 

Là est la question de cet hebdobridge.
Le contre punitif peut rapporter gros, mais aussi tout l'inverse, s'il donne ainsi des renseignements précieux au déclarant, dont il n'aurait pu profiter autrement !
 

Voici le diagramme d'une donne jouée récemment en tournoi de régularité :

Sud donneur, tous vulnérables

 
                                                            Nord
                                                            ♠  A R V 9 7 6 2
                                                              R 9
                                                            ♦  A D 9 2
                                                            ♣  -
                              Ouest                                        Est
                              ♠  8                                            ♠  D 10 5 4
                              ♥  D 10 8 6 3                              ♥  7 4
                               10 7 5                                       V 8 6 4
                              ♣  D 10 6 4                                 ♣  R 8 7
                                                            Sud
                                                             ♠  3
                                                             ♥  A V 5 2
                                                               R 3
                                                             ♣  A V 9 5 3 2

Les enchères

 
Sud      Ouest      Nord        Est          
1♣        Passe      1♠            Passe
2♣        Passe      3            Passe
3♥        Passe       6♠           ?

 

C'est un bon chelem qui à plus de 75 % de chance de réussir (au delà de 50 %, il faut l'annoncer).

Est entame du 7 de Coeur.

En l'absence de toute indication, Nord va faire l'impasse à la Dame d'atout : elle va échouer, et Est fera à présent toujours son 10 d'atout.

Par contre, Est pourrait avoir l'idée de contrer, pour l'unique raison que Sud n'a pas soutenu les Piques, et que donc les Piques d'Est sont à l'abri d'un impasse dirigée vers Sud.

Loin de votre serviteur l'idée de condamner ce contre qui dans de nombreux cas sera récompensé mais ici, regardez ce qui va se passer !

Le mort s'étale. Comme Est a contré et que presque toutes les cartes maîtresses sont dans le camp du déclarant, ce dernier envisage tout simplement le pire, annoncé à sa gauche : Est possède au moins D 10 x x en Pique !

Fort de cette information cruciale, il peut à présent établir un plan de jeu qui, bien qu'il n'ait que peu de chance de réussir, est cependant le seul lui permettant de ne pas chuter à coup sûr : il faut qu'il s'arrange pour réduire son nombre d'atouts à celui du contreur, en fin de coup.
Pour cela, il devra couper trois fois Trèfle, sans se faire surcouper : Est doit donc posséder trois ou quatre Trèfles.

Il faut également trois reprises de main au mort pour ces coupes : il y a le Roi de Carreau, l'As de Coeur et ... une coupe à Carreau : donc il ne faut pas jouer atout avant cette coupe !

Enfin, il faut qu'Est ait quatre cartes à Carreau.

In fine, si la main d'Est est un 4-2-4-3 c'est dans la poche.

1. As de Coeur sur l'entame
2. Trèfle coupé (les honneurs de Sud ne serviront à rien)
3. Carreau vers le Roi
4. Trèfle coupé une seconde fois
5. As de Carreau
6. Carreau coupé au mort (ouf, les défenseurs suivent)
7. Trèfle coupé (ouf, idem)
8. As de Pique
9. Roi de Coeur
10. Dame de Carreau (Est a bien quatre Carreau, merci la chance !)
11. 9 de Pique : Est en main doit revenir dans la fourchette atout du déclarant
 
On remarquera au passage que les honneurs à Trèfle de Sud ne servent strictement à rien dans cette donne !

D'après mon gourou bridgeur, deux erreurs au moins sont commises à chaque donne de bridge !

En voici un petit exemple, rencontré lors de nos tournois sur BBO, entre deux paires du club dont je tairai, par charité, les noms. Je suis cependant certain qu'ils se reconnaîtront à travers ce diagramme, les enchères et l'entame.

Voici tout d'abord le diagramme de cette donne :

 
                                                            Nord
                                                            ♠  D V 7
                                                              R 10 7 5 3
                                                            ♦  9 3
                                                            ♣  R 9 2
                              Ouest                                                   Est
                              ♠  R 10 6 3                                            ♠  A 8 5
                              ♥  A D V                                               ♥  2
                               A 7 6 4                                                R D V 10 8 5 2
                              ♣  V 7                                                   ♣  A 5

                                                            Sud

                                                             ♠  9 4 2
                                                             ♥  9 8 6 4
                                                               -
                                                             ♣  D 10 8 6 4

Les enchères

 
Sud      Ouest      Nord        Est          
-           1SA         Passe      4SA
Passe   5♥            X             6SA      
Passe   Passe       X             Fin

 

L'enchère de 4SA est inopportune : elle n'aurait de sens qu'avec une main régulière ou semi-régulière. La bonne enchère est 3, qui montre un bel unicolore avec espoir de chelem.

Bon, passons à la suite : 5. Quand j'ai demandé à Est le sens de cette réponse, vu qu'en principe 4SA est quantitatif, il/elle m'a dit : il/elle le prend comme il veut. Entendez Blackwood ou quantitatif.

Si c'est un Blackwood, Ouest montre donc deux As, ce qui ici semble être le cas. Mais si c'est un quantitatif, la réponse de 5 montre deux As avec cinq cartes à Trèfle.

Le contre de cette réponse conventionnelle est une indication d'entame. Super, ainsi si Ouest, comme il est évident que ce sera le cas, joue le contrat à Sans-Atout, il sait déjà où se trouve les honneurs Coeurs manquants.

Est conclut à 6SA, qui n'est pas le bon contrat, le petite chelem à étant en béton armé : entre un chelem qui a une chance sur deux de chuter, et un autre qui n'en pas aucune, lequel choisissez-vous ?

Et Nord d'insister avec cette fois un contre punitif, sans la moindre assurance de faire ses deux Rois et indiquant cette fois clairement au déclarant où sont les honneurs de la ligne Nord/Sud ! Et ce même Nord d'entamer sous son Roi de Coeur, livrant ainsi le contrat aux adversaires. D'accord, il n'est pas possible pour lui de réaliser que l'entame gênante pour le déclarant est une entame à Trèfle.

Cependant, si l'entame est Trèfle, le déclarant peut encore s'en sortir : ayant localisé, suite aux deux contres la majorité des points en Nord, il peut s'en sortir : il prend l'entame Trèfle de l'As, et défile ses sept levées à Carreau. Il reste donc cinq cartes dans chaque main. Ouest conserve R106 en Pique et AD en Coeur. Nord doit conserver DV7 de Pique, sinon Ouest fait ses trois levées à Pique et ne perd qu'une levée à Coeur. A présent, Ouest joue trois fois Pique : Nord, en main à Pique n'a plus que des Coeurs, et joue donc dans la fourchette AD d' Ouest !

Facile le bridge, hein !

Question à cinq francs : combien avez-vous détecté d'erreurs des uns et des autres dans cette donne ?

 

 

Suite des maniements de couleur ...
Aujourd'hui, un cas assez classique et facile.

 

Référence : "le jeu de la carte", un grand classique d'initiation et de perfectionnement au bridge moderne, de Pierre Jaïs et Henri Lahana

IL MANQUE LA DAME

La règle générale est qu'il faut faire l'impasse à condition d'avoir moins de neuf cartes. Et faire un coup de sonde, de l'As ou du Roi, à condition bien sûr que ce coup n'enlève pas une possibilité d'impasse.
Avec neuf cartes ou plus, tirez As et Roi en tête sans faire d'impasse, sauf si vous avez pu, d'une façon (enchères ?) ou d'une autre (jeu de la carte) établir que la Dame est troisième et que l'impasse peut être réalisée de ce côté-là.
 

Voici quelques unes des vingt-six situations exposées dans l'ouvrage :

Un coup de sonde ne vous coûte rien. Evidemment, la Dame ne sera sèche que dans environ 2 % des cas.

Nord : R-V-10
Sud : A-x-x-x-x
Ici, donner un coup de sonde (de l'As) est une erreur car il vous enlève la possibilité de faire deux fois l'impasse sur Ouest.

Vous partez donc petit vers le Valet et si l'impasse réussi, vous revenez en main via une autre couleur et recommencez l'impasse.
Vos chances de réussite sont de 47 %, un peu moins que 50 %, car si la Dame est cinquième en Ouest, vous ne pourrez pas la capturer.

Nord : A-R-V-10-x
Sud : x-x
Encore une fois, pas de coup de sonde, car aussi non vous ne pourrez faire l'impasse qu'une seule fois, la main de Sud étant doubleton à la couleur !

Nord : A-R-V-10-x
Sud : x-x-x-x
C'est le cas où vous détenez neuf cartes dans la couleur. Tirez donc en tête ... sauf ... si vous découvrez alors que Est est chicane dans la couleur. Vous revenez en Sud et cette fois faites l'impasse les doigts dans le nez.
 
Et une dernière ...
 
Nord : A-R-V-9
Sud : 3-2
On a déjà causé de ce genre de situation dans l'hebdobridge n° 5 ... à savoir que vous avez une double fourchette, ici R-V et V-9.
Il faut partir de Sud et faire l'impasse au 10 puis remonter en Sud et faire l'impasse à la Dame, c'est-à-dire commencer par l'impasse sur la carte manquante la plus basse, ici le 10.
 
Confortablement assis en Sud, vous êtes, malheureusement penserez-vous en voyant la main du mort, arrivé au contrat de 6 Piques.
Ouest entame du Roi de Carreau...
 

Pendant que le mort s'étale, la gentille dame assise en Ouest s'est penchée pour prendre un mouchoir dans son sac à main qu'elle avait déposé par terre, vous dévoilant sans s'en rendre compte, non pas son profond décolleté, mais bien plus intéressant dans votre situation, quelques unes de ses cartes, dont l'As de Pique sec !

Inutile de faire une longue analyse pour constater que votre contrat est infaisable, Est possédant, par déduction le Roi d'atout second !

Et pourtant, à cette table, Sud peut réussir son contrat !
Comment ?
Je vous laisse une petite minute de réflexion, avant de lire la solution, exposée en dessous du diagramme...

 

                            Nord
                            ♠  9 8 5 4 3
                              R D 8 2
                            ♦  -
                            ♣  A D 10 9
Ouest                                                   Est
 ♠  A                                                    ♠  R 2
 ♥                                                         
 ♦                                                          
 ♣                                                        ♣ 

                            Sud

                            ♠  D V 10 7 6
                            ♥  A V 10 9
                              4
                            ♣  R 8 7
 
Vous coupez du mort, Est fournit petit et vous coupez de votre 6 de Pique !
Mais immédiatement, vous faites remarquer que vous vous êtes trompé et vous reprenez lentement votre 6 de Pique pour le remettre dans votre main.
Et là, début de votre manoeuvre diabolique : comme très souvent, la paire lésée ne fait pas appel à l'arbitre (ce qu'elle aurait dû faire). Ici elle signale que ce 6 de Pique est pénalisé, doit rester face visible sur la table, et être joué à la première occasion légale.
Vous faites profil bas et déposez donc votre 4 de Carreau.
Maintenant, vous jouez Pique du mort : Est, qui a le Roi second profite de votre situation et dépose son Roi, puisque vous devez mettre votre 6 !
Est hurle intérieurement et met son As sec.
Le tour est joué !
 
Inutile je pense de vous dire que cette manoeuvre n'est pas du tout catholique et sera certainement sanctionnée par un arbitre avisé !