D'après mon gourou bridgeur, deux erreurs au moins sont commises à chaque donne de bridge !

En voici un petit exemple, rencontré lors de nos tournois sur BBO, entre deux paires du club dont je tairai, par charité, les noms. Je suis cependant certain qu'ils se reconnaîtront à travers ce diagramme, les enchères et l'entame.

Voici tout d'abord le diagramme de cette donne :

 
                                                            Nord
                                                            ♠  D V 7
                                                              R 10 7 5 3
                                                            ♦  9 3
                                                            ♣  R 9 2
                              Ouest                                                   Est
                              ♠  R 10 6 3                                            ♠  A 8 5
                              ♥  A D V                                               ♥  2
                               A 7 6 4                                                R D V 10 8 5 2
                              ♣  V 7                                                   ♣  A 5

                                                            Sud

                                                             ♠  9 4 2
                                                             ♥  9 8 6 4
                                                               -
                                                             ♣  D 10 8 6 4

Les enchères

 
Sud      Ouest      Nord        Est          
-           1SA         Passe      4SA
Passe   5♥            X             6SA      
Passe   Passe       X             Fin

 

L'enchère de 4SA est inopportune : elle n'aurait de sens qu'avec une main régulière ou semi-régulière. La bonne enchère est 3, qui montre un bel unicolore avec espoir de chelem.

Bon, passons à la suite : 5. Quand j'ai demandé à Est le sens de cette réponse, vu qu'en principe 4SA est quantitatif, il/elle m'a dit : il/elle le prend comme il veut. Entendez Blackwood ou quantitatif.

Si c'est un Blackwood, Ouest montre donc deux As, ce qui ici semble être le cas. Mais si c'est un quantitatif, la réponse de 5 montre deux As avec cinq cartes à Trèfle.

Le contre de cette réponse conventionnelle est une indication d'entame. Super, ainsi si Ouest, comme il est évident que ce sera le cas, joue le contrat à Sans-Atout, il sait déjà où se trouve les honneurs Coeurs manquants.

Est conclut à 6SA, qui n'est pas le bon contrat, le petite chelem à étant en béton armé : entre un chelem qui a une chance sur deux de chuter, et un autre qui n'en pas aucune, lequel choisissez-vous ?

Et Nord d'insister avec cette fois un contre punitif, sans la moindre assurance de faire ses deux Rois et indiquant cette fois clairement au déclarant où sont les honneurs de la ligne Nord/Sud ! Et ce même Nord d'entamer sous son Roi de Coeur, livrant ainsi le contrat aux adversaires. D'accord, il n'est pas possible pour lui de réaliser que l'entame gênante pour le déclarant est une entame à Trèfle.

Cependant, si l'entame est Trèfle, le déclarant peut encore s'en sortir : ayant localisé, suite aux deux contres la majorité des points en Nord, il peut s'en sortir : il prend l'entame Trèfle de l'As, et défile ses sept levées à Carreau. Il reste donc cinq cartes dans chaque main. Ouest conserve R106 en Pique et AD en Coeur. Nord doit conserver DV7 de Pique, sinon Ouest fait ses trois levées à Pique et ne perd qu'une levée à Coeur. A présent, Ouest joue trois fois Pique : Nord, en main à Pique n'a plus que des Coeurs, et joue donc dans la fourchette AD d' Ouest !

Facile le bridge, hein !

Question à cinq francs : combien avez-vous détecté d'erreurs des uns et des autres dans cette donne ?

 

 

Suite des maniements de couleur ...
Aujourd'hui, un cas assez classique et facile.

 

Référence : "le jeu de la carte", un grand classique d'initiation et de perfectionnement au bridge moderne, de Pierre Jaïs et Henri Lahana

IL MANQUE LA DAME

La règle générale est qu'il faut faire l'impasse à condition d'avoir moins de neuf cartes. Et faire un coup de sonde, de l'As ou du Roi, à condition bien sûr que ce coup n'enlève pas une possibilité d'impasse.
Avec neuf cartes ou plus, tirez As et Roi en tête sans faire d'impasse, sauf si vous avez pu, d'une façon (enchères ?) ou d'une autre (jeu de la carte) établir que la Dame est troisième et que l'impasse peut être réalisée de ce côté-là.
 

Voici quelques unes des vingt-six situations exposées dans l'ouvrage :

Un coup de sonde ne vous coûte rien. Evidemment, la Dame ne sera sèche que dans environ 2 % des cas.

Nord : R-V-10
Sud : A-x-x-x-x
Ici, donner un coup de sonde (de l'As) est une erreur car il vous enlève la possibilité de faire deux fois l'impasse sur Ouest.

Vous partez donc petit vers le Valet et si l'impasse réussi, vous revenez en main via une autre couleur et recommencez l'impasse.
Vos chances de réussite sont de 47 %, un peu moins que 50 %, car si la Dame est cinquième en Ouest, vous ne pourrez pas la capturer.

Nord : A-R-V-10-x
Sud : x-x
Encore une fois, pas de coup de sonde, car aussi non vous ne pourrez faire l'impasse qu'une seule fois, la main de Sud étant doubleton à la couleur !

Nord : A-R-V-10-x
Sud : x-x-x-x
C'est le cas où vous détenez neuf cartes dans la couleur. Tirez donc en tête ... sauf ... si vous découvrez alors que Est est chicane dans la couleur. Vous revenez en Sud et cette fois faites l'impasse les doigts dans le nez.
 
Et une dernière ...
 
Nord : A-R-V-9
Sud : 3-2
On a déjà causé de ce genre de situation dans l'hebdobridge n° 5 ... à savoir que vous avez une double fourchette, ici R-V et V-9.
Il faut partir de Sud et faire l'impasse au 10 puis remonter en Sud et faire l'impasse à la Dame, c'est-à-dire commencer par l'impasse sur la carte manquante la plus basse, ici le 10.
 
Confortablement assis en Sud, vous êtes, malheureusement penserez-vous en voyant la main du mort, arrivé au contrat de 6 Piques.
Ouest entame du Roi de Carreau...
 

Pendant que le mort s'étale, la gentille dame assise en Ouest s'est penchée pour prendre un mouchoir dans son sac à main qu'elle avait déposé par terre, vous dévoilant sans s'en rendre compte, non pas son profond décolleté, mais bien plus intéressant dans votre situation, quelques unes de ses cartes, dont l'As de Pique sec !

Inutile de faire une longue analyse pour constater que votre contrat est infaisable, Est possédant, par déduction le Roi d'atout second !

Et pourtant, à cette table, Sud peut réussir son contrat !
Comment ?
Je vous laisse une petite minute de réflexion, avant de lire la solution, exposée en dessous du diagramme...

 

                            Nord
                            ♠  9 8 5 4 3
                              R D 8 2
                            ♦  -
                            ♣  A D 10 9
Ouest                                                   Est
 ♠  A                                                    ♠  R 2
 ♥                                                         
 ♦                                                          
 ♣                                                        ♣ 

                            Sud

                            ♠  D V 10 7 6
                            ♥  A V 10 9
                              4
                            ♣  R 8 7
 
Vous coupez du mort, Est fournit petit et vous coupez de votre 6 de Pique !
Mais immédiatement, vous faites remarquer que vous vous êtes trompé et vous reprenez lentement votre 6 de Pique pour le remettre dans votre main.
Et là, début de votre manoeuvre diabolique : comme très souvent, la paire lésée ne fait pas appel à l'arbitre (ce qu'elle aurait dû faire). Ici elle signale que ce 6 de Pique est pénalisé, doit rester face visible sur la table, et être joué à la première occasion légale.
Vous faites profil bas et déposez donc votre 4 de Carreau.
Maintenant, vous jouez Pique du mort : Est, qui a le Roi second profite de votre situation et dépose son Roi, puisque vous devez mettre votre 6 !
Est hurle intérieurement et met son As sec.
Le tour est joué !
 
Inutile je pense de vous dire que cette manoeuvre n'est pas du tout catholique et sera certainement sanctionnée par un arbitre avisé !

En mettant un peu d'ordre dans la bibliothèque de bridge, je tombe sur un vieil ouvrage de bridge, qui date de 1972, et préfacé par le (maintenant bien connu de vous - voir hebdobridge n° 100) célèbre José Le Dentu.

Ce livre reste, malgré qu'il soit à présent cinquantenaire, tout à fait d'actualité, puisqu'il reprend entre autres, de façon presque exhaustive, tous les maniements de couleur.

J'entends par là des situations du style :

  • Je n'ai pas la Dame en ♠, mais bien les autres honneurs, comment essayer de réaliser toutes les levées dans cette couleur où je détiens dix cartes ?
  • Même question quand il manque l'un ou l'autre ou deux honneurs, avec huit cartes dans la ligne.
  • Il manque le Roi et le Valet dans une couleur de neuf cartes. Comment n'y perdre qu'une levée ? (maniement de sécurité)
  • Etc...

J'avoue que de temps à autre, après un tournoi, je m'y plonge pour l'un ou l'autre maniement qu'il aurait fallu faire à l'une ou l'autre donne...

Les champions n'ont bien sûr plus besoin de s'y référer, tout est dans leur tête, ce qui n'est pas mon cas ni, sans doute, le vôtre !

Les quelques hebdobridges à venir vont vous exposer quelques cas, parmi les douzaines repris dans ce livre. En voici déjà un...dont je vous expose la technique sans trop rentrer dans les détails (quatorze pages dans le bouquin !)

Référence : "le jeu de la carte", un grand classique d'initiation et de perfectionnement au bridge moderne, de Pierre Jaïs et Henri Lahana

IL MANQUE LE ROI

La règle générale est qu'il faut faire l'impasse avec dix cartes et moins dans la ligne. Mais lorsqu'il s'agit d'essayer l'affranchissement de l'entièreté de la couleur, et que l'on a moins de neuf cartes, il ne faut en principe faire l'impasse que si l'on peut la recommencer, c'est-à-dire la faire au moins deux fois.

Voici quelques unes des  vingt situations exposées dans l'ouvrage :

Il y a deux façons d'essayer de faire deux levées: soit faire simplement l'impasse, soit tirer l'As, revenir en Sud et jouer petit vers la Dame. L'avantage de la deuxième façon, c'est que vous capturez ainsi un Roi sec en Est. L'inconvénient éventuel, c'est qu'on va rendre la main aux adversaires. En plus, pour cette deuxième façon de procéder, il faut bien sûr avoir des moyens de communication entre les deux mains.

Nord : A-x-x-x
Sud : D-V-x-x
Vous voulez affranchir la couleur : il ne faut pas faire l'impasse (voir règle générale) !
En effet, si vous présentez la Dame et qu'elle tient, vous vous retrouvez avec les deux éléments de la fourchette restante (As et Valet) dans des mains opposées et donc, sans la carte intermédiaire suivante (ici le 10 en Nord), pas possible.
Ici il faut tirer l'As en tête puis jouer petit vers Sud.
En résumé, il n'est pas possible ici de réaliser les quatre levées (vérifiez par vous même avec un jeu de cartes, ou crayon/papier).

Nord : A-D-9-x
Sud : V-x-x
Vous réalisez quatre levées, si Ouest détient le 10 et le Roi.
Il faut donc jouer petit de Sud et appeler le 9 si rien (ni le 10 ni le Roi) ne vient en Ouest.
Notez que si vous appelez la Dame, vous ne pourrez plus (le 10 et le Roi étant en Ouest) réussir votre coup : voyez-vous pourquoi ?
 
Un hebdobridge précédent l'a déjà expliqué : si vous avez une double fourchette dans une main (ici A-D-9), faites d'abord la "petite" impasse avant la "grande". Evidemment, d'autres considérations comme les enchères, les levées déjà réalisés, le contrat etc... peuvent vous inciter à jouer autrement !
 
Une dernière ?

Nord : A-x-x
Sud : D-V-9-x-x
Vous espérez réaliser toutes les levées dans cette couleur.
Avant de lire la suite, réfléchissez à la façon dont vous procéderiez...
.../...
Jouer la Dame ou le Valet pour faire l'impasse au Roi. Si Ouest place son Roi (honneur sur honneur), prenez de l'As et jouez vers le 9 pour faire l'impasse au 10.
Si Ouest ne "monte" pas, faites une seconde foi l'impasse en espérant que le 10 était second en Est.
Maintenant, si vous pouvez vous permettre de perdre une levée, jouez l'As en tête puis petit vers Dame-Valet, ce qui augmente vos chances de faire ces quatre levées espérées...

Mais avant cette fameuse donne qui date d'une époque où le Bridge ressemblait plus au Whist, la solution de la donne de l'hebdobridge précédent :
Sur l'entame , on ne voit qu'une seule rentrée au mort pour faire deux fois l'impasse à ♠ : on ne pourra donc pas, de cette façon, capturer le Valet d'atout d'Est. Il faut cependant couper du mort puis faire une première et une seule fois donc, l'impasse à ♠. Remonter ensuite au mort en et défiler les , pour obliger Est à couper, afin de le surcouper. Mais attention, car il ne faut pas que vous (Sud) soyez obligé de couper avant Est (car alors il fera son Valet d'atout quoi que vous fassiez) et donc il faut vous "raccourcir" pour avoir autant d'atout que Est, et pas plus.
Et donc, tout se joue, comme souvent, à la première levée : coupez l'entame au mort, et ... sous-coupez du 2 !
Maintenant, faites l'impasse au 9, remontez au mort en et défilez-les : quand Est décidera de couper, surcoupez-le, éliminez les atouts restants et faites vos maîtres ♣ !

Revoici le diagramme de cette donne :

 
                                                     Nord
                                                            ♠  5 3
                                                              -
                                                            ♦  A R D V 10 8 6
                                                            ♣  8 6 4 2
                              Ouest                                                   Est
                              ♠  -                                                       ♠  V 9 7 6 4
                              ♥  A R D V 10 9 8 7 5 4 3                        6 2
                              ♦  7 3                                                    ♦  9 4 2
                              ♣  -                                                       ♣  7 5 3

                                                            Sud

                                                             ♠  A R D 10 8 2
                                                             ♥  -
                                                             ♦  5
                                                             ♣  A R D V 10
 
A présent la fameuse donne de Cumberland qui, comme annoncé, date d'une autre époque !
Assis en Est, c'est sans doute une légende, le Duc de Cumberland releva la main suivante :
 
♠  A R D V
  A R D
  A R D
♣  R V 9
 
C'était à Sud à "ouvrir", et il annonca "Atout Trèfle" (oui, ce n'était pas le bridge d'aujourd'hui !).
Ouest entama (peu importe la carte) et le mort s'étala : à la vue du mort, le déclarant paria la somme, faramineuse à l'époque, de 20.000 livres, qu'il ferait toutes les levées.
Avec ses 32H (probabilité de une chance sur six millions), le Duc de Cumberland paria bien sûr que non, ainsi que de nombreux kibbitzeurs. Vous auriez fait comme lui, n'est-ce pas ?
Et pourtant, le déclarant fit les treize levées !
Ci-dessous le diagramme complet :
 
                                                     Nord
                                                            ♠  9 8 5 2
                                                              10 4 3 2
                                                            ♦  -
                                                            ♣  6 5 4 3 2
                              Ouest                                                   Est
                              ♠  10 7 6 4 3                                          ♠  A R D V
                              ♥  V 10 8 7 6 5                                      A R D
                              ♦  V 10                                                  ♦  A R D
                              ♣  -                                                       ♣  R V 9

                                                            Sud

                                                             ♠  -
                                                             ♥  -
                                                             ♦  9 8 7 6 5 4 3 2
                                                             ♣  A D 10 8 7

Peu importe l'entame, vous ferez tomber tous les honneurs  en trois tours de la couleur, coupée au mort. A chaque fois que vous serez au mort, jouez atout et faites l'impasse qui s'impose (le 10 sur le 9, la Dame sur le Valet, l'As sur le Roi). Après avoir capturé deux atouts d'Est, éliminez le dernier et défilez vos devenus maîtres.
Bien sûr que Sud ne sait pas où sont les atouts adverses mais ceci n'est bien sûr qu'une légende !